Accueil > NeuroSciences > L’expression de certains gènes modifiée par la méditation

L’expression de certains gènes modifiée par la méditation

mercredi 18 décembre 2013

L’expression de certains gènes modifiée par la méditation http://is.gd/hbuGPC

En France la méditation a toujours été associée à l’univers des religions et, parmi de nombreux psychologues, médecins et psychiatres, il s’agit, ni plus ni moins que d’un instrument de manipulation aux mains de quelques gourous qu’il convient de pourchasser... Cependant, plus pragmatistes, moins pétris d’idéologie mais aussi plus curieux, des chercheurs américains se sont lancés dans de vastes programmes de recherche sur des méditants expérimentés. Les résultats sont à la hauteur de ce que le Dalaï Lama proposait lors de ses entretiens avec des scientifiques dans les années 80. L’étude présentée ici par Le Blogue du cerveau à tous les niveaux ne manquera pas de surprendre les sceptiques car elle identifie des changements dans l’expression de certains gènes après une période de méditation intense de 8 heures consécutives. Toucher à la sacrosainte croyance du déterminisme génétique est un blasphème pour de nombreux collègues de l’Hexagone. Plus encore, si l’on tient compte des différentes recherches qui associent le cerveau/le corps à des troubles psychiques plus ou moins prooncés, c’est mettre en question le dualisme corps/esprit que les cartésiens défendent avec vigueur. Les matérialistes devront également avaler leur chapeau, eux qui prétendent que l’esprit ne serait que la manifestation de mécanismes biologiques et chimiques. N’oublions pas cependant que les positions dualistes et matérialistes font la part belle à ceux, parmi les psychologues d’orientation psychanalytique, qui prétendent que les mécanismes biochimiques déclenchés par le cerveau ne peuvent en aucun cas expliquer l’existence de l’esprit dont la réalité est portée par le sujet seul.

Je renvoie le lecteur curieux à l’excellent article du Blogue du cerveau à tous les niveaux...

J’en profite pour dire que ce blogue, associé à un site du même nom, est menacé de disparition et qu’il a besoin de nos contributions. C’est une véritable encyclopédie didactique sur les neurosciences qui risque de disparaître.