Accueil > Criminologie > Outreau, la raison du plus fort

Outreau, la raison du plus fort

mercredi 20 janvier 2016

En finir avec Outreau ? 

En finir avec cette histoire à tiroirs, celle d’Outreau, cette histoire picaresque mais vraie à récits multiples qui ne se rencontrent jamais ? A quelles conditions en finir ? Peut-être à une seule : que la « vérité », au moins celle des faits, apparaisse un jour. Car c’est bien la vérité, hormis les enfants, qui a été la victime d’Outreau, comme l’a toujours rappelé Marie-Christine Gryson, experte psychologue à Outreau, jamais récusée par personne, néanmoins devenue cible principale des loups modernes à deux pattes qui aiment bien s’attaquer aux femmes. Son tort ? Elle a parlé, dans un livre au titre fort judicieux La Vérité Abusée. Attention, il y a des sujets, dans notre pays, auxquels on ne s’attaque pas impunément...

Avec un commentaire de Marie-Christine Gryson que je donne in extenso : «  Vous y étiez donc monsieur Délivré ! L’argument récurrent qui consiste à dire que ceux qui révèlent les dysfonctionnements des précédents procès »n’y étaient pas " ne peut donc s’appliquer à votre analyse du procès de Rennes en tant que citoyen lucide et responsable.

« Outreau, la loi du plus fort », c’est très justement démontré et ....c’est le titre que j’avais donné à mon ouvrage publié en 2009 puis réédité en 2015 en E.book, édition revue et corrigée.C’est le directeur de collection Alain Carné qui a proposé «  Outreau, la vérité abusée » à la lecture de mes analyses.Celles-ci n’ont d’ailleurs donné lieu à aucune plainte de qui que ce soit. "


Voir en ligne : Blog Mediapart