Accueil > Criminologie > Seulement 20% des enfants rapportent les agressions sexuelles

Seulement 20% des enfants rapportent les agressions sexuelles

mercredi 20 janvier 2016

À 10 ans, elle a été agressée sexuellement par une personne proche de sa famille. Une fois par semaine cette jeune fille et sa mère viennent au centre d’expertise Marie-Vincent de Montréal. Elle suit une thérapie afin de surmonter le choc subi il y a quelques mois. « C’est d’en parler surtout. Parler, ça fait du bien », a confié l’enfant.
C’est la première fois que le Centre d’expertise Marie-Vincent ouvrait ses portes à un média. C’est un centre peu connu qui vient en aide aux enfants, de la naissance à douze ans, qui ont été victimes d’agressions sexuelles

« De ce qu’on sait les dévoilements tournent autour de 20% des enfants, qui vont dévoiler qu’ils ont été victimes d’agressions sexuelles. Donc ce qu’on a présentement dans le réseau, c’est la pointe de l’iceberg », dit Annie Fournier, chef des services cliniques.

Depuis 2006, 1750 enfants ont été vus au Centre Marie-Vincent. 30% sont des garçons. Il y a eu 1250 enquêtes policières ; les policiers vont rencontrer les enfants sur place pour prendre leurs dépositions.


Voir en ligne : Les enfants de la DPJ