Accueil > Mots-clés > NeuroSciences > Homéostasie

Homéostasie

Se réfère à la constante impulsion d’équilibre de la vie.

Initialement élaborée et définie par Claude Bernard1, l’homéostasie (du grec ὅμοιος, homoios, « similaire » et ἵστημι, histēmi, « immobile ») est la capacité que peut avoir un système quelconque (ouvert ou fermé) à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes qui lui sont extérieures. Selon Walter Bradford Cannon, « l’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie. » L’homéostasie est la maintenance de l’ensemble des paramètres physico-chimiques de l’organisme qui doivent rester relativement constants (glycémie, température, taux de sel dans le sang, etc.). D’ailleurs, la fixité du milieu intérieur est la condition d’une vie libre et indépendante : c’est-à-dire que nous ne devons pas trop nous préoccuper de l’environnement pour évoluer.